Skip navigation

Category Archives: Audiofil, interface musicale

audiofil

crédit Olivier Otteni

Dans la lignée des méta instruments,  l’Audiofil matérialise les sons électroniques.
Une corde est tendue dans l’espace, sur une longueur de 10 mètres.
Par des moyens électroniques, les gestes et le déplacement du curseur sur le fil  tantôt déclenchent des sons, tantôt les modulent, les colorent, les excitent.
Ceux ci sont composés pour l’instrument, à partir d’enregistrements d’instruments traditionnels, d’ambiances urbaines, auxquels s’ajoute la voix de Lydwine qu’elle sample en direct.

Les échantillons sonores s’étalent sur le fil quand ils sont chargés. Un curseur glisse sur une corde tendue dans l’espace et, relié à un ordinateur, pilote le passage d’écoute d’un son à un autre, tel un tuner. On peut aussi imaginer que le déplacement du curseur agit comme une tête  de lecture sur un vinyl étendu:
les traversées de la « performeuse » lisent et révèlent des sons d’une touche à chaque fois différente.

Avec l’Audiofil, le geste ne précède pas le son, il est guidé par l’écoute du son et devient une réaction
personnelle du corps de celui qui en joue.

L’audiofil a été conçu à la suite des travaux réalisés au sein du laboratoire Locusonus
Co-prod:  Steim d’Ososphère et Transcultures/City Sonics
Design+scéno: Olivier Otténi.
Développeurs: Léopold. Frey & Charles Bascou
alyM est soutenu par Fées d’hiver


audiofil

Crédit Philippe Lepeut« photo P. Lepeut

crédit Anne Roquigny

Publicités